bonjour
comme promis je vous raconte la suite de mon histoire et comment je suis venue à commencer le violon ... tardivement, comme diraient certains.. (c'est une question de point de vue).

Je crois que plusieurs conditions devaient être réunies et j'ai déjà parlé des conditions matérielles : argent, violon, méthode.. je reviendrai sur ce que j'ai acheté dans un billet spécial. L'aspiration à la musique, ok, je l'avais. C'est une condition essentielle, le pourquoi on le fait, et ce qui est d'ailleurs l'un des avantages non négligeables des adultes qui commencent : ils sont motivés, quand les enfants, eux, doivent souvent être poussés.

17072008056

Mais la condition essentielle pour commencer un instrument, quel que soit l'âge et l'instrument, est de penser que c'est possible, ou , mieux encore, de ne pas se poser la question.Me concernant, en réalité je ne me suis jamais demandée si c'était possible, si j'allais y arriver, si ce serait dur ni comment cela se passerait. Être isolée dans ma démarche, sans en parler à personne, sans rencontrer de professeur, a certainement été un avantage, car dès qu'on parle de violon on vous renvoie à la figure que c'est dur, cher, impossible si on a plus de 10 ans. Dans les écoles de musique et les cours de violon, bien souvent on n'accepte pas les adultes (ce qui n'est pas le cas pour le piano, Marinelle,je vois de nombreux adultes qui apprennent à l'école de musique où va mon fils).Comme je l'ai déjà entendu dire dans d'autres domaines, c'est souvent parce qu'ils ne savaient pas que c'était impossible que des gens ont pu réaliser des choses nouvelles, voire extraordinaires.Il est bien évident que si je m'étais dit que ça allait être dur, que sans professeur c'était impossible, que j'étais trop vieille et qu'on apprend rien à cet âge, etc,etc, mon vécu n'aurait pas été le même.

En mai 2009 j'avais trouvé où acheter le violon et très vite j'ai trouvé la méthode d'Olivier Lesseur. Je l'ai commandée, et avec ça je savais déjà où j'allais. Je suis partie en vacances fin juin avec les enfants (cela faisait 8 ans que nous n'étions pas partis). Au retour, mi juillet, j'ai commandé les accessoires (épaulière, accordeur), puis le violon.

07092009048Je l'ai reçu fin juillet. J'ai ouvert le colis, j'ai sorti le violon, l'ai mis sur mon épaule, et j'ai senti une confiance totale. J'étais à l'aise, sans appréhension aucune. Et contrairement à ce que peuvent imaginer certains, le premier son qui est sorti de mon violon était un son agréable. Non le son du violon d'un débutant ne ressemble pas forcément à un grincement de porte.  Je me souviens d'avoir été impressionnée par  la légèreté de l'instrument et la puissance sonore qui en émanait.. Bien entendu, j'avais pris soin de sélectionner un violon de bonne qualité.. ça aide.

En 7 mois, pas un seul instant je ne me suis dit que j'étais folle ou que je n'y arriverais pas. Les pires difficultés  qu'on peut connaître  pour faire quelque chose dans la vie, sont celles qu'on croit avoir (consciemment ou non). Je vois différentes personnes qui commencent un instrument à l'âge adulte, elles sont plus ou moins douées, elles avancent plus ou moins vite, mais toutes celles qui aiment vraiment cela y arrivent.  Je me souviens d"avoir rencontré une femme de plus de 80 ans qui jouait du violoncelle dans un orchestre, et elle avait commencé à l'âge de la retraite.

C'est le plaisir qui doit vous guider, et bien entendu, il faut se donner les moyens de le faire : cela peut être trouver une bonne méthode ou un bon professeur, le bon instrument, les bons accessoires,et surtout faire beaucoup de recherches sur le net, discuter sur les blogs, regarder des vidéos, etc....

Mais oui, c'est possible d'apprendre la musique à tout âge, même le violon  ou l'orgue ! Ne vous comparez pas aux autres et suivez votre envie !

J'espère aider à faire tomber quelques barrières dans les esprits de ceux qui rêvent de musique et n'osent pas le croire possible.

A bientôt

Valérie