Pour un débutant, il est très important d'avoir une épaulière et de bien la régler.
J'ai été assez étonnée de l'ignorance ambiante en la matière... beaucoup de gens ne prennent  pas le temps nécessaire pour trouver leur confort, et n'essaient pas différents modèles d'épaulières, pourtant ces réglages peuvent tout changer...
A bas les éponges et autres bricolages en guise d'épaulière, il y a sur le marché tout un tas de modèles adaptables à tous, en particulier WOLF forte secondo.08032010115
Je ferai un autre billet avec les différentes épaulières que j'ai testées...

La photo représente une épaulière wolf forte secondo sur mon violon.

Voici les bases du réglage de l'épaulière.

La hauteur

on commence par choisir la hauteur.
Lorsque vous la réglez, la hauteur de l'épaulière doit correspondre à la distance nécessaire pour que la mentonnière arrive au niveau de votre mâchoire inférieure, juste en dessous. Ainsi votre menton repose naturellement sur la mentonnière et le violon tient tout seul, simplement avec le poids de la tête.
Si c'est trop haut ou trop bas, c'est inconfortable et peut créer des douleurs.
Le réglage de la hauteur est essentiel et selon les épaulières il est plus ou moins, ou pas du tout possible.
A mon avis, plus on a de possibilités, mieux c'est.
(note :
vous pouvez régler aussi la hauteur avec la mentonnière, il en existe de plus ou moins hautes et certains compensent l'absence d'épaulière par une mentonnière assez impressionnante.)

Note : les deux côtés de l'épaulière ne sont généralement pas réglés à la même hauteur, et cela nécessite des essais. Par exemple pour moi, c'est plus bas sur le côté qui est vers l'avant quand on joue. Cela joue sur l'inclinaison du violon (plus ou moins vers l'avant) et beaucoup sur le confort, au niveau du menton,de l'équilibre du violon et de l'accès aux cordes. Je vous incite à regarder des vidéos de violonistes pros et vous verrez diférents jeux, avec ou sans épaulière , avec diverses marques d'épaulières, et divers réglages.

La largeur
Ensuite, il faut que l'épaulière soit réglable en largeur pour s'adapter au violon (ils sont pas tous pareils) et à l'endroit où vous la mettez sur le violon, c'est à dire plus ou moins près ou loin du cou, penchée, en travers.
Cela permet de trouver le confort et par exemple pour les filles d'éviter que ça appuie sur le haut du sein...

Si vous placez l'épaulière très près du bouton du cordier, la caisse appuie moins sur votre cou, que si vou sl'éloignez au contraire.Dans la pratique, l'épaulière est un peu en travers. l'un des côtés est généralement plus proche de la base que l'autre, mais cela dépend des gens.

L'inclinaison
Il faut aussi que l'épaulière puisse s'incliner, pour rester à plat sur votre épaule.
lorsque l'on pose le menton, le but est que le violon tienne tout seul juste avec le poids de la tête, sans aucun effort de l'épaule ni du cou .
On pose la mâchoire et le violon pivote un peu pour arriver à l'horizontale ou un peu relevé ( il y a plusieurs écoles)
C'est là que le réglage de l'inclinaison doit être fait.

Ensuite la forme de l'épaulière : eh bien si elle est rigide vous pouvez rien régler, c'est pourquoi je conseille une épaulière en métal que l'on peut courber soi même, type wolf.
C'est un résumé, ensuite je reprendrai chaque épaulière que je connais avec photos , avantages et inconvénients.
En espérant être utile.
Croyez moi, j'ai passé du temps à essayer des épaulières et de les régler de toutes les façons possibles. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser en laissant un commentaire sur ce billet (cliquer sur Commentaires).
Valérie